tsi-na-pah

Confirmed members
  • Content Count

    2,193
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Everything posted by tsi-na-pah

  1. Imaginons, tu pars de Paris pour te rendre à Douarnenez, en Finistère, mais les clefs de ta location se trouvent à Cannes... Dans un premier temps tu fais donc route vers Cannes ce qui augmente ta distance à parcourir pour rejoindre ta location estivale, une fois à Cannes et seulement là ta distance par rapport à Douarnenez commencera à se réduire... il en est de même ici, tu contourne l'Italie, puis tu va chercher les Acore, ce qui t'éloigne, à vole d'oiseau, de la ligne d'arrivée...! Cap sur l'étrave !
  2. Et bien moi, je rembobine... j'ai le Fastnet pas très net... Foutue programmation... A ce soir, ce sont les cloisons ( de la bicoque de mon cop'Hein) qui vont subir ma rage... ah, ah! Ce soir plus de mur intérieur dans la bicoque tous les gravas évacués dehors, faut pas m’énerver de si bon matin...! Alae jacta es
  3. La Manche est une zone d'activités maritimes historiquement dense, le plus puissant carrefour maritime du monde (A. Vigarié, 1979). Elle représente, en effet, un lieu de transit obligatoire pour les navires circulant entre l'océan Atlantique et le Northern Range, première façade portuaire du monde qui s'étend de l'Elbe à la Seine, de Hambourg au Havre et Rouen, et dessert toute l'Europe du Nord-Ouest, combinant bassins industriels et bassins de consommation importants. La densité du trafic maritime y est sans équivalent au monde, avec près de 20% du trafic mondial. À une circulation de marchandises longitudinale très dense s'ajoutent de très nombreux mouvements transversaux entre les côtes britanniques et françaises, notamment le transport de 70 000 passagers par jour entre le Royaume-Uni et la France. Ainsi, 700 à 800 bateaux (hors pêche et plaisance) passent par jour dans le détroit du Pas de Calais. Le tableau ci-après recense le nombre de navires, par catégories, passant annuellement dans le Dispositif de séparation du trafic (DST) des Casquets. Notons que seuls les navires d'une capacité égale ou supérieure à 300 tonneaux de jauge brute, obligés de déclarer leur passage dans les DST sont pris en compte. www.atlas-transmanche.certic.unicaen.fr/fr/page-382.html La ligne blanche indique uniquement le sens de rotation du circuit, ceci afin d’éviter le contre-sens ! Dans les instructions nautique, dans le réel, tu peux traverser une DST, mais le plus perpendiculairement possible au trafic, il y est donc interdit d’y naviguer dans le même sens que les bateaux de commerce. A priori, une fois passé le Fastnet (?), les bouées 5 et 6 nord devraient donc "s’allumer" vert afin de les laisser à tribord, et les bouées sud, rouge, à laisser à bâbord… si le parcours est conforme aux instruction nautique… (quoique ; elles devraient déjà être allumées...!) Pour continuer la "littérature" !
  4. Pour ceux qui veulent faire un St Malo / Sud Grande-Bretagne via Sark ou Guernsey, ou un Brest /Scilly, autant savoir de quoi il retourne. Ils pourront en effet avoir à passer près de, ou traverser un ou deux des 3 Dispositifs de Séparation de Trafic (D.S.T.) mis en place en Manche Ouest. (en anglais T.S.S. pour : Traffic Separation Scheme) : - Les Casquets - Les D.S.T. de Scilly / Land’s End - Ouessant QU’EST-CE QU’UN D.S.T ? C’est un dispositif conçu par un État riverain, approuvé et mis en place par l’O.M.I, destiné à réduire les risques d’abordage et de pollution dans une zone à proximité de terre où le trafic maritime est dense dans les 2 sens. Il canalise les flux « montants » et « descendants ». Situé en général dans les zones de changement de route, au passage de caps ou dans les passages étroits. Un D.S.T. comprend au minimum 2 voies (ou couloirs) de circulation à sens unique séparées par une Zone de Séparation plus ou moins large. Il est limité à l’extérieur par 2 bandes plus étroites. La zone entre la côte adjacente et la voie la plus à terre est dite Zone de Navigation côtière (Inshore Traffic Zone). Peuvent y naviguer les bateaux de pêche et de plaisance et autres de moins de 20 mètres, et les navires autres sortant ou rejoignant un port de la côte adjacente. La navigation dans un D.S.T. est soumis à des règles particulières. Les navires y sont surveillés par les radars de Centres de contrôle à terre (CROSS ou C.G.) à qui ils sont tenus de se signaler en y entrant (Compte-rendus de navires de format normalisé). En Manche, ils ont été installés en prévention ou à la suite d’accidents majeurs. VOLUME DE TRAFIC EN MANCHE - 100000 navires / an (250 à 300 / jour au Pas de Calais) - 100 millions de T / an d’hydrocarbures - 16 millions de T / an de produits chimiques en vrac - 12 millions de T /an de marchandises dangereuses Outre le trafic océanique « montant » et « descendant » à destination ou en provenance d’Europe du Nord, il faut compter avec les lignes transversales, de ferries surtout, qui effectuent plusieurs traversées par jour entre France et Grande-Bretagne. PLAISANCIER et D.S.T. QUESTION : un plaisancier peut-il naviguer dans un D.S.T. ? RÉPONSE : OUI, sous condition - de respecter certaines règles - de faire preuve de bon sens marin. LES RÈGLES Elles sont édictées par le RIPAM, dans sa règle 10 : - les navires de moins de 20 mètres et les navires à voile ne doivent pas gêner le passage des navires à propulsion mécanique qui suivent une voie de circulation (10 j). (Idem pour les navires en train de pêcher). Un voilier y perd donc sa priorité sur un navire à p.m. - si l’on doit couper une voie de circulation, faire un cap perpendiculaire à la direction générale du trafic (10 c). Donc, si l’on aborde un D.S.T. sous une route oblique, il faudra changer de cap pour le traverser perpendiculairement. - Si la route du plaisancier passe près d’un D.S.T., s’en écarter aussi largement que possible (10 h). - Si on navigue près des extrémités d’un D.S.T, assurer une vigilance particulière (10 f). C’est en effet là que les grands navires sortant du D.S.T. peuvent avoir à changer de route. - L’interdiction générale de mouiller dans un D.S.T (10 g) sera hors de propos pour le plaisancier, vu les profondeurs rencontrées. - Facultatif : les navires de jauge brute supérieure à 300 sont tenus de se signaler au Centre de contrôle concerné ; pour les autres, le volontariat est recommandé. Ne pas hésiter à le faire si on est à portée V.H.F. LE BON SENS MARIN En pratique, si un plaisancier doit entrer dans un D.S.T, c’est pour le traverser le plus vite possible. - donc, utiliser son moteur à moins que sa vitesse sous voile soit suffisante - pour franchir l’espace entre 2 cargos qui se suivent, passer autant que possible plus près de l’arrière du premier que de l’avant du suivant - couper une voie de circulation n’est pas plus difficile la nuit que le jour (bien connaître les feux des navires à p.m.), si ce n’est qu’on apprécie moins bien les distances. Donc redoubler de vigilance - il faut savoir qu’un navire qui suit une voie de circulation peut en sortir avant l’extrémité du D.S.T. Il le fera alors sous un angle aussi faible que possible par rapport au sens de circulation. Donc, toujours surveiller la route des bâtiments approchant - enfin, en cas de brume ou autre cause de mauvaise visibilité, NE PAS S’ENGAGER dans un D.S.T. Disposer du radar et de l’A.I.S peut aider, mais il faudra être expérimenté et sûr de soi. Toutes ces recommandations sont valables pour la bande de 15’ de large qui sépare NE Ouessant et SW Casquets, où le flux de navires est continu. Bonne Lecture 🙂 Autrement... C'est bien aussi les Cardinales... Le Danger étant la zone d'exclusion et cela fait réviser les règles de navigation...! Cap sur l'étrave !
  5. Nous nous sommes peut-être fait un film... Mais avec tout ce trafic, mieux vaut être prudent...! Merci Pat-Rock
  6. Les navires de longueur inférieure à 20 mètres ou les navires à voile ne doivent pas gêner le passage des navires à propulsion mécanique qui suivent une voie de circulation. » www.fr.wikipedia.org/wiki/Dispositif_de_séparation_du_trafic
  7. Le balisage est toujours dans le sens : Atlantique - Mer du Nord...
  8. www.www.vesselfinder.com/fr
  9. DST Casquets, navigation à l'intérieur de cette zone réservé aux bateaux de commerce, donc interdite à la plaisance ou navire de course...! of course Balisage dans le sens montant
  10. http://atlas-transmanche.certic.unicaen.fr/fr/page-255.html
  11. Oyez ! Oyez ! Gentes Dames et Beau Damoiseaux ! C'est l'heure de la marée basse pour les cloisons... A ce soir et en attendant... Petit à petit, nous faisons place net...! Cap sur l'étrave ! HokaHey !
  12. Bonne nuit les PDD Demain c'est... re-Masse... encore et encore... avant la mise à jour de la bicoque et pour la Régénération des Bâtisseurs, c'est... sandwich A la Masse... HéBé !
  13. Oyez Gentes Dames et Beaux Damoiseaux ! Il me faut vous laisser à vos occupations favorites, je pars dézinguer de veilles cloisons pour une restauration sans précédent d'une bicoque ordinaire de notre belle ville ; cité des sardines...! HokaHey ! A la masse...
  14. Faut changer de focale... Tiens, en v'la une puissante... Un Indien... Franchement... On aura tout vu ! HokaHey !
  15. Le Raz de Sein Il n’attend que vous... Ouvrez les yeux...👀 Cap sur l'étrave ! Hokahey !
  16. 5h !!!12h45m 😄 ça c'est du record..! HokaHey !
  17. Je ne Cherche midi à 14h surtout en Ouest-France, alors je pars en code 0 pour les Voiles et voiliers Imoca, et non avec un Chasse-Marée ! Evidemment... Hokahey !
  18. Oyez ! Oyez !! En ce 28 juin à 0h 40, oui, oui ! Nous voilà donc partis, accompagné de ce brave C0, en des lieux bien étranges où le temps est suspendu à un tic-tac impassible à toute forme de soudoiement... il va nous falloir jouer l’enchanteur de Chronos... Envoûtement garanti ! Kairos avec nous ..! Cap sur l'étrave !
  19. C'est Fermé...! Foutu Pangolin... "J'étais grand. Mais je leur ai dit que j'étais fatigué." Petit Prince Cap sur l'étrave !
  20. Alors que dire de celui qui affiche l' écran d'son ordi via celui de sa télé ...?
  21. Oyez ! Oyez ! Gentes Dames et beau Damoiseau ! Ne voici, me voilà, j’arrive ! Hé ! hé ! Qui l’eu crû… Bon, trêves de mômeries, j’ai grande nouvelle à vous faire ! Au cours de ma pérégrination, j’ai dû faire quelques escales « techniques » … En effet des âmes bienveillantes m’avaient indiqué de fameux endroit, digne de confiance, dans lesquels il était essentiel de faire escale, afin de mener à bien mon projet, Eh ! éh ! Bon, moultes escales furent donc nécessaires, afin de m’assurer du meilleur choix dans les offres diverses et variées qui se présentaient à moi.. Le choix n’en fut pas simple, il demanda réflexion, longue, âpre, subtile, bref un choix … Alors, empli de toutes ces réflexions j’entrepris de poursuivre mon but, même si les vents furent parfois contraires, nécessitant de ma part un vigilance accrue… Malgré ces revirement de bord indécent de la part d’Eole, je tenais bon mon cap… enfin presque ! Et voilà, mon but et là, droit devant, débarquement dans quelques heures et hop, je m’attèle à la tache improbable de construire un estaminet pour les valeureux marins ayant affrontés courants, vents et marées contraires à la bonne marche de leur navire ! Une bicoque toute neuve pour recueillir leur récits assaisonnés d’embruns ensoleillés. C’est qu’une tel navigation ne peut rester sans récit ! Quelques chopines et les langues naviguerons dans une prose chaloupé d’un récit enjolivé de souvenirs incertains, voir embellis à la façon de Marseille ! Il va sans dire... des récits ici ! Hé ! hé ! Quoi ! qu’entends-je… que me dis ton dans l’oreillette… Ils sont déjà là... tous ! Arrivé depuis des lustres... Repartis vers de nouvelles aventures… Gast ! Sacrebleu…Mais comment ont-ils fait… Y’aurait-il eu sorcellerie pour que je sois si en retard… Que nenni, c’est surement leur bateau virtuel, qui sont là, les vrais eux sont encore en mer, je n’ai rien vu qui ressemble à un canot' devant moi.. pas un tableau arriere, pas trace de sillages... ! ils vont arriver, là, bientôt, incessamment, sous peu… vite dépêchons nous, la gargote doit être prête pour leur appontage… Nous nous devons de les recevoir après une si longues et éprouvante navigation… Quoi ! Ils sont tous là… !!! ...ça alors... Alors, ripailles, c’est le dernier qui paye la tournée ! c’est bien connu, et en plus j’vous apporte : la bicoque…. Ah ! Ah ! Sacrebleu, Hokahey ! et Yerc'h Mad !