captain Dylan 29

Members
  • Content Count

    56
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

-1 Poor

About captain Dylan 29

  • Rank
    Member

Recent Profile Visitors

317 profile views
  1. Oui mais la perte de distance par rapport à l'angle de vent plus grand est largement négligeable face au gain de vitesse, par rapport à la route normale pénaliser (rappel : une pénalité = 10% de distance parcourue en moins). D'autant que se changement ne dure que 10 minute. Dans tout les cas, l'objectif est de minimiser au maximum l'effet de la pénalité. Enfin, il est vrai que si il faut passer d'un angle de vent de 45° à 80° pour obtenir la vitesse es-conter, on ne peu plus négliger cette perte.
  2. Bonjour, Après plus de réflexion, il me faut rectifier certaine chose dite sur cette page. Ce dont on a la certitude c'est que sur de longue distance au près, une modification de l'angle de vent de 10 min ne presque pas la distance total parcoure. C'est cette hypothèse de base dont je vais me servir maintenant. Je me suis rendue compte que faire accélérai son bateau après le virement (donc pendant 9 min a cause de la pénalité) était moins intéressant que de le faire accéléré avant ! J'ai repris 3 cas : Etude 1 : sans pénalité 10 min 1.666667 milles nautique 10 nds VIREMENT 10 min 1.666667 mn 10 nds Etude 2 : avec pénalité et abatée après le virement 10 min 1.666667 mn 10 nds VIREMENT 9 min 1.6666667 mn 11.11111nds Donc pour réaliser la même distance en 10 ou 9 min il faut un gain de vitesse de 11,11 % On oublie pas que l'objectif est d'obtenir une "vitesse 2" la plus proche de la première pour limité la différence d'angle et donc assurer la théorie de départ. Etude 3 : avec pénalité et abatée avant le virement 10 min 1.83333 mn 11 nds VIREMENT 9 min 1.5 mn 10nds Pour compenser la perte de distance de l'itération d'après le virement il faut augmenter la vitesse de 10 % avant le virement La meilleur méthode pour compensée la pénalité d'un virement de bord (ou toutes autres pénalités), est d'augmenté sa vitesse de 10% durant 10 minute avant de déclencher la manœuvre.
  3. j'ai fait les calcul et le gain est certifier pour les donnée que j'ai indiquer
  4. Bonjour, Comme vous le savez, à chaque manœuvre (virement / empannage / changement de voile), notre bateau est affecter d'une pénalité de vitesse de 2 min durant lequel la vitesse est réduite à 50%. En bref notre bateau reste arrêter 1 minute ! Mais cette pénalité (d'une minute donc) peut peut être réduite avec un peu de stratégie ! Abattre juste après le virement pendant une itération peut changer la vie ! Je vais vous le montrer avec un cas concret. Imaginons que nous avons un parcours de 100 mille nautique à réaliser dans l'axe du vent. Ce vent est parfaitement stable à 10 nds. Nous utilisons un maxi trimaran de la course The Bridge. Pour ce bateau et ce vent , l'ange de vent idéal pour remonter au près est 40° (je vous laisse vérifier si vous n'êtes pas convaincus) . Avec cette angle le bateau avance à 12.07 nds. J'ai étudier 3 cas possible : 1) Route optimale sans pénalité 2) Route optimal avec pénalité : trajet plus long d'une minute 3) Route avec abatée après le virement : angle de vent de 50° après le virement (donc vitesse de 13.22 nds pendant 9 min). La distance global ne change quasiment pas si on abat ainsi sur une itération. Cependant d’après mes calcul cette technique permet un écart avec le cas 1 de seulement 18 seconde !!! Voilà, maintenant il vaudrais vérifier si on peut encore améliorer cette écart avec d'autre angle, d'autre vitesse et sur les autre cas de pénalité. Si vous voulez vous lancer dans une étude plus approfondie, n’hésitez pas ! Bonne journée, Cap