Jump to content
Virtual Regatta Club House

Record PDD 2021 - Trophée Jules Verne


Recommended Posts

Un peu d’histoire. A tout seigneur tout honneur, place donc à Jules Vernes le navigateur qui achète son premier voilier en 1870, le ‘Saint Michel’ avec qui il navigue en Manche depuis le Crotoy.
kjgo.jpg

Le Saint-Michel représentation du premier bateau de Jules Verne. Dessin par Jules Verne, vers 1873.

 

Il est membre du Yacht Club de France. Il fait construire le Saint-Michel II en 1876. Il s'agit d'un cotre de plaisance sur les plans d'une « hirondelle de la Manche ». Jules Verne a sillonné la Manche et l'Atlantique pendant 18 mois, avant d'acquérir son successeur à l'été 1877, le St Michel III.

1878, il navigue de Lisbonne à Alger sur le Saint-Michel III. 1879, en Écosse et en Irlande. 1881, en mer du Nord et en Baltique. Paul Verne écrit le récit de ce dernier voyage qui est publié en 1881 ‘ De Rotterdam à Copenhague’.

1884 Il navigue en Méditerranée. Le Saint-Michel III dont le port d'attache était Le Tréport, quitte Nantes le 13 mai. Le navire arrive à Lisbonne le 23 mai, passe à Gibraltar le 25 mai. Puis, Oran, Malte, la Sicile, Syracuse, puis Naples et Pompéi…

 

C’est donc à Jules Verne navigateur auquel il est bon de songer alors que se font les préparatifs de ce premier record PDD 2021. Le trophée Jules Vernes !

 

Le tour du monde en 80 jours, çà vous tente ?

 

vd7f.jpg

 

Si oui, alors c’est parti pour ce premier record du challenge PDD 2021 !

Quelques points du nouveau règlement disponible ICI :

·        PDD signifie toujours ‘Prime De Départ’. Pour participer au challenge Records PDD, il faut s’équiper dans la limite des crédits offerts par VR à l’inscription des courses. 4 équipements sont possibles, mais non cumulables :

o   Voiles de petit temps (Light)

o   Voiles Reaching (CO)

o   Voiles de Brise + Polish (Strong+P)

o   Winches Pro + Polish (WP+P).

Donc, les foils ne sont donc pas autorisés dans les records PDD.

Lors d’un record, l’équipement du bateau ne peut pas être modifié, que ce soit lors d’une tentative ou entre plusieurs tentatives.

·        Un seul bateau par record: Chaque skipper ne peut inscrire qu’un seul bateau par record.

·        Statut VIP à déclarer lors de l’inscription. Lors des classements, l’état de VIP sera également noté. Un skipper qui démarre le challenge en VIP ou qui passe VIP en cours d’année se voit affecter le statut de VIP pour l’ensemble de l’année.

·        L’inscription s’effectue dans un délai de 3 jours maximum après le départ de la tentative. Les inscriptions s’effectuent ICI.

 

 

Edited by Mick61
  • Thanks 9
Link to post
Share on other sites

Histoire toujours,

En janvier 1991, Florence Arthaud et Titouan Lamazou créent « Tour du monde en 80 jours », une association à but non lucratif, porteuse du Trophée Jules Verne. Elle, vient de remporter l’édition 1990 de la Route du Rhum. Lui, la première édition du Vendée Globe (en 109 jours, 8 heures, et 48 minutes).
L’idée est simple : un tour du monde sans assistance et sans escale, couru d’est en ouest, laissant à bâbord les trois caps, Bonne Espérance, Leeuwin et Horn. Au départ et à l’arrivée, ils franchiront une ligne imaginaire matérialisant l’entrée de la Manche, entre le Cap Lizard, en Angleterre, et l’île d’Ouessant, en France. Une épreuve ouverte à tout voilier, sans limite de taille et de nombre d’équipiers.
En 1993, trois bateaux s'élancent à l'assaut du trophée :
•    le trimaran Charal (ex-Poulain) d'Olivier de Kersauson ;
•    le catamaran Enza New Zealand (ex-Formule Tag) de Peter Blake et Robin Knox-Johnston ;
•    le catamaran Commodore Explorer de Bruno Peyron.
Au large du Cap, Charal entre en collision avec un iceberg et doit abandonner. Enza New Zealand doit également abandonner sur avarie dans l'océan Indien.
Le 20 avril, Bruno Peyron et 4 coéquipiers ( Olivier Despaigne, Marc Vallin, Jacques Vincent, Cam Lewis) bouclent le premier tour du monde en 79 j 6 h 15 min 56 s et devient ainsi le premier détenteur du trophée Jules-Verne.

izn2.jpg

  • Thanks 6
  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Le premier temps de référence du Trophée Jules Verne va tenir un an.

En Janvier 1994, la course s’engage à nouveau entre Peter Blake et Robin Knox-Johnston sur le catamaran ENZA et Olivier de Kersauson sur le trimaran Lyonnaise des Eaux (ex-Charal).
Malgré quelques fortunes de mer : Blake reste confiné sur sa couchette 5 jours avec côtes cassées et dos et bassin gravement meurtris à la suite d’un arrêt buffet. ENZA bat le record en coupant la ligne d'arrivée le 1er avril 1994 après 74 j 22 h et 17 min en mer avec 8 hommes à bord (Peter Blake, Robin Knox-Johnston, George Johns, David Alan-Williams, Don Wright, Ed Danby, Angus Buchanan, Barry McKay)
Quelques jours plus tard, Olivier de Kersauson finit son tour du monde en 77 jours et 5 heures, améliorant également le record de Bruno Peyron sans toutefois parvenir à décrocher le Trophée.

hhax.jpg

  • Thanks 4
Link to post
Share on other sites

Olivier de Kersauson a de la suite dans les idées : le navigateur repart en repart en 1995-1996 et 1997 sur Sport-Elec (ex-Lyonnaise des Eaux-Dumez ; ex-Charal ; ex-Poulain, un sacré trimaran par sa longévité !).
Les deux premières tentatives échouent, la première est stoppée en raison des conditions météorologiques adverses et la deuxième boucle le tour du monde sans battre le record de Peter Blake.
La troisième sera la bonne : Olivier de Kersauson et son équipage (Didier Gainette, Hervé Jan, Michel Bothuon, Yves Pouillaude, Thomas Coville, Marc le Fur) s’élancent à nouveau à l’assaut de ce record le 6 mars 1997. Après une descente de l’Atlantique laborieuse, le trimaran plonge très sud dans le pacifique et rattrape son retard. Ils arrivent au Cap Horn avec une journée et demi d’avance sur le temps d’Enza. Cette avance sera conservée durant la remontée de l’Atlantique et finalement le trimaran franchit la ligne en 71 jours 14 heures 22 minutes 08 secondes, soit plus de 3 jours d’avance sur le temps du record.

Le film du record ici : 

 

  • Thanks 7
Link to post
Share on other sites

En 1998, Tracy Edwards s’élance sur 1998, Royal and SunAlliance (ex ENZA) avec à bord un équipage 100% féminin (Tracy Edwards, Sam Davies, Miranda Merron, Adrienne Cahalan, Emma Westmacott, Mikaela Von Koskull, Frederique Brule, Helena Darvelid et Hannah Harwood).
Elles sont en avance sur le record jusqu’à la Nouvelle Zélande où le mat se casse. L’équipage parvient à sauver le bateau et à naviguer jusqu’au Chili. Il a fallu 16 jours pour parcourir quelque 2000 milles jusqu’à la rive, sans assistance extérieure.

jc22.jpg

  • Thanks 3
  • Sad 1
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

En 2002, Bruno Peyron part avec douze hommes d’équipage : Gilles Chiorri, Hervé Jan, Nick Moloney, Yann Eliès, Benoît Briand, Sébastien Josse, Roan Le Goff, Jean-Baptiste Epron, Florent Chastel, Vladimir Dzalda-Lyndis, Yves Le Blevec, Philippe Péché pour une première tentative sur le catamaran Orange (ex-Innovation Explorer) ; Il est rapidement arrêté quelques heures après le départ lorsque la tête de mât se brise.
Le samedi 2 mars, après une course folle contre la montre à terre pour réparer le bateau, ça repart.
Le 18 mars, le catamaran franchit le Cap de Bonne Espérance. La longitude du Cap Leeuwin est franchie le 31 mars avec une trentaine d’heures d’avance sur l’ancien chrono du Trophée. Le Cap Horn est franchi le 13 avril avec 5 jours d’avance sur le record d’Olivier de Kersauson.
Finalement, le bateau pointe ses étraves au large d’Ouessant le 5 mai après 64 jours, 8 heures, 37minutes et 24 secondes. Le temps du record est donc amélioré de plus d’une semaine.
Pour la deuxième fois, Bruno Peyron décroche le trophée.

 

cich.jpg

  • Thanks 2
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

En 2004, Olivier de Kersauson et son équipage (Didier Ragot, Yves Pouillaude, Antoine Deru, Philippe Laot, Pascal Blouin, Xavier Douin, Pierre Corriveaud, Xavier Briault, Armand Coursaudon, Franck Ferey; ) s’élance sur Géronimo le 8 février. Après un bon début, le trimaran français est contraint de faire demi-tour au milieu de l’Atlantique Nord par suite d’avaries sur deux de ses trois gennakers. La voilerie retravaille les voiles de Kersauson et peut les livrer 15 jours plus tard.
OdK et ses hommes repartent à l’assaut le 25 février. Les vents sont faibles sur ce début de parcours et les français sont déjà en retard sur les temps du record à l’approche des îles du Cap Vert.
L’Atlantique sud est plus favorable et l’équipage réussit à limiter la casse et passe le cap Horn en avance sur le temps du record. « On a fait un tour magnifique jusqu'aux Kerguelen, après tout n'était que peur et froid.» dira Odk
Géronimo est nettement ralenti à l’approche de la longitude du Cap Leeuwin, une zone sans vent l’empêche de progresser et fait fondre son avance, à la longitude du cap, le trimaran dispose encore d’une avance de trois jours sur Orange, rien n’est perdu…. Sauf que la suite ne sera pas joyeuse, en effet après une plongée dans le sud pour couper au plus court, Kersauson et ses hommes rencontrent des conditions de mer difficiles et des vents forts, rendant la navigation dangereuse, les conditions de glisse ne sont pas là et les moyennes s’en ressentent.
Géronimo passera le Cap Horn après 10 jours tenant plus de la survie que de la chasse au record, l’équipage reste en avance sur le temps d’Orange. La remontée de l’Atlantique est longue avec des vents faibles. Néanmoins Géronimo coupe la ligne entre Ouessant et Lizard le 29 avril après 63 jours 13heures 59 minutes et 46 secondes, soit 18 heures de mieux que le catamaran Orange de Bruno Peyron, en 2002. Kersauson et ses hommes reprennent le Trophée à Bruno Peyron.
«On a eu la sensation d'avoir été pendu par les c... pendant un mois et c'est juste comme si on venait de nous décrocher.» dira OdK à l’arrivée. «Chaque heure passée depuis un mois était une heure de peine. Nous avons connu tous les bonheurs dans ce premier mois et ensuite toutes les horreurs dans ce demi-tour du monde au près.»

 

A noter que la même année, Steve Fosset sur Cheyenne effectue le même parcours en 58 jours 9 heures, 32 minutes et 45 secondes mais cette performance est hors cadre trophée Jules Vernes , le skipperayant refusé de payer les 30K€ de cotisation au départ. A son arrivée au large d’Ouessant, Il tente une négociation pour accéder au « label » Trophée Jules Verne. L’association « Jules Verne » refuse en appliquant le règlement à la lettre.

Edited by Mick61
  • Thanks 1
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

En 2005, Bruno Peyron et son équipage (Roger Nilson, Lionel Lemonchois, Philippe Péché, Yann Eliès, Ronan Le Goff, Sébastien Audigane, Jacques Caraes, Florent Chastel, Yves Le Blevec, Jean-Baptiste Epron, Nicolas de Castro, Ludovic Aglaor, Bernard Stamm) repartent à l’assaut du trophée sur Orange II.
Ils coupent la ligne de départ le 24 janvier.
Le tour du monde se déroule comme dans un rêve : l’équateur est franchi après 7 jours et 2 heures de mer, Orange 2 est en avance. Cette avance va nettement s’accroitre les jours suivants et le Cap de Bonne Espérance est atteint après 14 jours 8 heures et 19 minutes, ce qui constitue un nouveau temps de référence. Le Cap Leeuwin est franchi après seulement 21 jours et 13 heures soit 23 nœuds de moyenne depuis le départ, l’avance acquise jusque-là est maintenue. Le Pacifique sera avalé à une vitesse impressionnante, le bateau passe le Cap Horn le 26 février après 32 jours 13 heures et 29 minutes, pulvérisant tous les temps intermédiaires incluant le Horn depuis le départ. L’avance du catamaran sur le temps du record se porte alors à plus de 7 jours. L’entrée dans l’Atlantique est musclée avec un passage des Malouines « au ras des cailloux » et à plus de 30 nœuds. Le catamaran franchit l’Equateur le 6 mars après 40 jours et 19 heures, avec plus de 9 jours d’avance sur le record.
La fin du parcours est idéale et permet au catamaran d’exprimer toute sa puissance, Le chrono sera arrêté le 16 mars 2005 à 3h23, Bruno Peyron et ses treize équipiers reprennent le trophée Jules Verne avec un temps de 50 jours 16 heures 20 minutes et 4 secondes, soit plus de 12 jours de moins que le précédent record d’OdK. Ils auront parcourus 26993 milles à la vitesse moyenne de 22,2 noeuds.

 

  • Thanks 3
Link to post
Share on other sites

2008,2009,2010 la persévérance de Franck Cammas finit par payer.
En 2008, Groupama 3, le nouveau trimaran de Franck Cammas est aligné sur une tentative le 24 janvier. La descente de l’Atlantique se fait rapidement avec une avance de près d’une journée à Bonne Espérance. Le 18 février 2008, le trimaran chavire au large de la Nouvelle-Zélande, à la suite de la casse du flotteur bâbord et des bras de liaison.

En 2009, Le 5 novembre, Franck Cammas s'élance à nouveau sur le trimaran Groupama 3 pour tenter de battre le record de Bruno Peyron. Le 16 novembre, la liaison entre le bras arrière et le flotteur bâbord cède sous les contraintes d'une navigation à plus de 25 nœuds de moyenne. Groupama 3 et son équipage abandonnent cette tentative et rejoignent Le Cap où le bateau sera réparé. Le convoyage retour permet un nouveau début de stand-by début janvier.


Groupama 3 s’élance à nouveau le 31 janvier 2010 sur une fenêtre extrêmement serrée et relativement médiocre. L’équipage parvient cependant à avaler l’Atlantique Nord à haute vitesse et s’offre le 2ème temps sur le tronçon Ouessant-Equateur, le Pot au Noir est traversé sans problème, mais la descente de l’Atlantique Sud est nettement plus compliquée et le trimaran passe le Cap de Bonne Espérance avec 7h30 de retard sur Orange 2. L’indien permet de combler une partie du retard accumulé, le début du Pacifique est favorable avec des journées à plus de 30 noeuds, la fin de cet océan mettra de nouveau en difficulté l’équipage qui doit incurver sa route vers le nord pour éviter une dépression. Cependant, le Cap Horn est passé avec quelques heures d’avance sur le temps du record mais l’entrée dans l’Atlantique Sud est de nouveau complexe. L’anticyclone de Sainte Hélène barre la route du maxi multicoque. L’équateur est franchi avec 26 heures de retard, l’atlantique nord sera plus favorable puisqu’une dépression mènera hommes et bateau jusqu’à la ligne franchie après 48 jours, 7 heures, 44 minutes.
Franck Cammas, Lionel Lemonchois, Thomas Coville, Bruno Jeanjean, Stan Honey, Stève Ravussin, Fred Le Peutrec, Loïc Le Mignon, Ronan Le Goff et Jacques Caraës battent donc le record d’Orange 2 de 2 jours, 8 heures et 35 minutes, ils ont effectué le tour du monde à 23,16 noeuds de moyenne.

 

 

 

  • Thanks 3
Link to post
Share on other sites

2011, Maxi Banque Populaire V part le 22 novembre à 9 h 31, emmené cette fois par Loïck Peyron et treize équipiers (Juan Vila, Jean-Baptiste Le Vaillant, Kevin Escoffier, Xavier Revil, Florent Chastel, Fred Le Peutrec, Emmanuel Le Borgne, Thierry Duprey du Vorsent, Ronan Lucas, Yvan Ravussin, Brian Thompson, Pierre-Yves Moreau, Thierry Chabagny)
L’équateur est franchi après 5 jours 14 heures, 55 minutes de mer améliorant le précédent temps sur le tronçon de 28 minutes.
La descente de l’Atlantique sud se fait très rapidement et sans encombre, le trimaran accroche une dépression dans les 40èmes et allonge la foulée. Le passage du Cap de Bonne Espérance se fait en 11 jours, 21 heures, 48 minutes– ceci reste encore aujourd’hui le record ‘Ouessant - cap de Bonne-Espérance’. L’avance du trimaran bleu se porte désormais à plus de 2 jours sur le record 2010 de Franck Cammas.
L’océan indien est également avalé à des vitesses ahurissantes, l’équipage atteint la longitude du Cap Leeuwin en 17 jours, 23 heures, 57 minutes améliorant de nouveau tous les temps intermédiaires incluant ce Cap. L’avance sur le temps du record se portant alors à plus de 3 jours.
L’équipage est ensuite contraint de ralentir quelque peu la cadence dans le Pacifique du fait des conditions de mer difficiles. Les marins plongent très sud, au-delà de 57°, afin d’éviter le plus gros d’une tempête, mais ils doivent quelques heures plus tard refaire une route assez nord afin d’éviter un champ de growlers laissant filer la dépression qui le propulsait vers le Cap Horn. Le trimaran reste bloqué dans une dorsale anticyclonique, perdant une partie de son incroyable avance. Le Cap Horn est passé en 30 jours, 22 heures, 18 minutes soit un peu plus de 1 jours d’avance sur le record de Franck Cammas.
Loïck Peyron et ses hommes bénéficient de conditions favorables dans la remontée de l’Atlantique sud, avec un anticyclone de Sainte Hélène très peu actif. L’Equateur est passé après 38 jours, 2 heures, 45 minutes et une avance de plus de 3 jours sur le temps de passage de Groupama 3 en 2010.
Loïck Peyron et ses 13 équipiers passent la ligne à Ouessant le 6 janvier 2012, après 45 j 13 h 42 min 53 s de navigation, avec une moyenne de 26,5 nœuds sur la navigation complète.

 

 

 

  • Thanks 3
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Je profite de l'ouverture du Trophée Jules Verne pour rappeler qu'il n'y a plus de bateaux de remplacement dans les challenges PDD

Le règlement 2021

Citation

Un seul bateau par record et un seul bateau pour le challenge : Chaque skipper ne peut inscrire qu’un seul bateau par record. Chaque skipper désirant participer au challenge record PDD 2021 devra effectuer l’ensemble du challenge record PDD 2021 avec un bateau unique

 

Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, darche63 a dit :

bonjour 

depart de Darche63 en C0 à 17h

je n'arrive pas à ouvrir le fichier en modification

cordialement

C'est embêtant çà ... pourtant je vois ton inscription notée dans le fichier. Normalement, si tu peux le visualiser, tu peux le modifier. La page d'inscription n'est pas protégée.

Merci de confirmer que c'est OK. 

Link to post
Share on other sites

En 2015, à bord du trimaran IDEC SPORT (ancien Groupama 3 de Franck Cammas), Francis Joyon et ses hommes (Gwenolé Gahinet, Boris Hermann, Alex Pella, Bernard Stamm et Clément Surtel) s’élancent le samedi 21 novembre à 22H (heure française).

La descente de l’Atlantique se fait dans un vent bien établi avec un seul empannage jusqu’à l’équateur, passé dans un temps record. IDEC SPORT a franchi l’équateur en 5 jours 01 heures 52 secondes. Ils ont plus d’une demi-journée d’avance sur le chrono à battre.

La partie se corse ensuite, Idec sport ne parvient pas à demeurer à l’avant d’un front qui aurait permis de passer Bonne Espérance sur un seul bord. Au cap des Aiguilles, IDEC affiche plus de 800 milles de retard sur le record.

L’indien est avalé rapidement et l’équipage efface les 800 milles de retard en quatre jours ! A l’aplomb du cap Leeuwin, ils ne comptent plus qu’une quarantaine de milles à combler. IDEC SPORT a battu le Record de la Traversée de l’océan Indien. Entre le cap des Aiguilles (Afrique du Sud) et le cap Leeuwin (Australie), l’équipage de Francis Joyon n’a mis que 5 jours, 11 heures et 23 minutes.

Le pacifique leur permet de rallier le Horn en 31 jours 01 heures 47 minutes. IDEC SPORT est toujours dans les temps du record de Banque Populaire V avec seulement 03 heures et 29 minutes de retard.

La remontée du Brésil est cruelle et s’effectue sous petit temps. L’équateur est repassé dans le sens sud nord au terme de 40 jours, 14 heures,  53 minutes de course. Francis Joyon et ses cinq hommes d’équipage accusent un retard de 708 milles sur le détenteur du record, le maxi-trimaran Banque Populaire V.

Dans l’Atlantique nord, l’équipage ne lâche rien et affiche des pointes à 40 nœuds. Cela ne suffira pas : IDEC SPORT a franchi la ligne d’arrivée à Ouessant le vendredi 8 janvier 2016. Francis Joyon et ses cinq hommes d’équipage ont mis 47 jours 14 heures et 47 minutes pour faire le tour de la planète à la voile.

Le record reste donc la propriété de Loïc Peyron et de ses coéquipiers. Néanmoins , Francis Joyon reste positif à l’arrivée : « On a vraiment bien fonctionné ensemble, on s’est bien entendus. Nous étions assez complémentaires : nous étions plusieurs navigateurs solitaires embarqués ensemble sur un bateau d’équipage et ça a fait un bon mélange.… Repartir ?  volontiers , oui ! »

a91g.jpg

  • Thanks 4
Link to post
Share on other sites

Francis Joyon a décidé de renouveler sa tentative de Trophée Jules Verne durant l’hiver 2016-2017, en conservant la même philosophie que lors de la tentative précédente. Le trimaran IDEC SPORT conserve donc son petit mât et un équipage réduit de 6 hommes : Bernard Stamm, Alex Pella, Gwénolé Gahinet, Clément Surtel et Boris Hermann.

Ils partent le 20 novembre 2016, mais cette première tentative est stoppée après 6 jours de mer, peu avant l’équateur en raison d’un retard trop important sur le temps du record. L’équipage rentre à Brest, effectue quelques réparations et se remet en stand-by, Boris Hermann qui vient d’acquérir un 60′ IMOCA quitte l’équipage, il est remplacé par Sébastien Audigane.

L’équipage quitte Brest le 16 décembre 2016. L’Equateur est paré en 5 jours, 18 heures et 59 minutes à 4h du détenteur du record.

IDEC SPORT doit ensuite faire avec un alizé relativement mou et une dorsale anticyclonique à traverser. La délivrance arrive avec les 40èmes et les forts vents d’ouest qui accompagneront le trimaran durant de longues semaines.

Le Cap Leeuwin est atteint le 2 janvier 2017 après 17 jours, 6 heures, 59 minutes de mer depuis Ouessant, l’équipage améliore de 16 heures 58 minutes le temps intermédiaire de Banque Populaire V.

Le 12 janvier, Francis Joyon et ses hommes doublent le célèbre Cap Horn  après 26 jours, 15 heures, 45 minutes de mer et avec 4 jours 06 heures et 35 minutes d’avance sur le temps de référence de Banque Populaire V. L’équipage empoche aussi trois records intermédiaires : Equateur-Horn, Cap des Aiguilles-Cap Horn, Cap Leeuwin-Cap Horn.

Idec Sport repasse dans l’hémisphère nord le 20 janvier 2017 à 12 heures, 28 minutes TU, après 35 jours, 4 heures et 9 minutes de mer depuis Ouessant, nouveau meilleur temps de référence sur la distance, et avec 2 jours, 22 heures et 36 minutes d’avance sur Banque Populaire V. Francis Joyon et son équipage s’emparent également du record WSSRC sur la distance Équateur aller – Équateur retour en 29 jours, 9 heures et 10 minutes.

Francis Joyon, Bernard Stamm, Alex Pella, Gwénolé Gahinet, Clément Surtel et Sébastien Audigane franchissent la ligne d’arrivée le jeudi 26 janvier 2017 à 7 heures, 49 minutes et 30 secondes TU, ils s’emparent du Trophée Jules Verne après 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes de navigation depuis Ouessant.

Le précédent record de Banque Populaire V est amélioré de 4 jours, 14 heures, 12 minutes et 23 secondes.

 

 

 

  • Thanks 3
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Premiers passages de l'Equateur ce jour. N'oubliez pas de compléter le tableau ICI avec vos temps de passage.

Merci & bons vents à tous.

Edited by Mick61
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Antoine 44 a dit :

Bonjour à tous,

 

petit nouveau sur le club, je me suis élancé pour le trophée Jules Verne ce matin à 9h30 avec le bateau Antoine44740.

 

Bon vent à tous !

Bienvenu Antoine,  Bons vents à toi !

Link to post
Share on other sites

Salut Lionel @nagane

Le skin (la couleur du bateau) a toujours été laissé libre sur les challenges PDD puisqu'il n'améliore pas les performances de ton bateau, comme tu dis ce n'est que la déco.

 

Bienvenue à @Antoine 44

Edited by Pastoo
Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, darche63 a dit :

bonjour

j'ai passé l'équateur dans la nuit d'hier et je ne sais pas ou trouver l'information exacte de mon passage je ne connais que ma place pour le moment 1913e

 

Bonjour @darche63 ; les temps de navigation sont disponibles dans le cartouche du bateau :

qdnz.jpg

Link to post
Share on other sites

Oui Mick, mais ça, c'est le temps total de navigation

Il faut donc le regarder pile poil au passage des lignes pour avoir son temps et si tu passes ta ligne en pleine nuit c'est pas top 😬

Il faudrait que les devs de VR nous remettent les classements aux temps intermédiaires comme avant pour les records

Ce serait beaucoup plus pratique et permettrait de voir où on situe dans les classements parce là sans aucun classement, on ne sait absolument rien de sa position jusqu'à l'arrivée

Pour ma part, ça ne me donne pas envie de faire ces records tant qu'il n'y a pas ces classements intermédiaires

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Merci Mike pour la présentation de ce record.

Désolé Mike. Mais la cartouche ne calcule plus la duree de course sur androide et windows.

Lol de tombelaine passe l'équateur vers 20h ce 8 janvier.

En gros 8j 21h. Pas besoin d'être plus précis.

Mon 3eme bateau non PDD est parti le 5 janvier. Cette météo permettra d'établir le record à suivre à l'équateur. 

Napo2 et les autres vont se battre pour le podium.

Je reste devant en éclaireur.🐾🐾🐾🐾🐢

Meilleur voeux.

Bon vent👑🐧

 

Link to post
Share on other sites

Et voici un premier classement des bateaux qui se sont élancés sur ce TJV !

Ce classement est effectué sur la base de l'ERT (Estimated Time Race) : une estimation de VRDashboard du temps de parcours total basé sur la vitesse moyenne (Average Speed) depuis le départ et la distance restant à parcourir.

Autant vous dire donc que ce classement est largement provisoire. Il va permettre néanmoins de situer votre bateau par rapport à ceux parti dans les mêmes créneaux de départ.

Bons vents à tous ! 

 

6qqx.jpg

  • Thanks 6
Link to post
Share on other sites

Huet Family : parti il y a 10 minutes sur les coups de 17h40 (je ne sais pas comment voir l'heure exact de départ...)

Et je n'arrive pas à m'écrire sur le fichier avec les équipements et les temps intermédiaires (lecture seule)

Edited by cahuet
Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, cahuet a dit :

Huet Family : parti il y a 10 minutes sur les coups de 17h40 (je ne sais pas comment voir l'heure exact de départ...)

Et je n'arrive pas à m'écrire sur le fichier avec les équipements et les temps intermédiaires (lecture seule)

Insiste @cahuet . la feuille TJV est sans protection. tu devrais y arriver. Merci.

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Mick61 said:

Insiste @cahuet . la feuille TJV est sans protection. tu devrais y arriver. Merci.

C'est bon, avec mon téléphone veut bien. Par contre, on trouve où l'heure exact de départ ? (Je débute sur VR depuis le VG donc je ne connais pas encore tous les details)

Link to post
Share on other sites

Bonjour Mick61

impossible de faire ce que tu me demandes car que ce soit sur le téléphone ou le PC (imac) malgré que j'ai vidé les cache set l'historique cela me bloque les appareils et je suis obligé de relancer l'application.

Cela ne se passe que sur cette course

As-tu éventuellement une solution à mon problème je suis preneur

merci d'avance

Thierry

Link to post
Share on other sites

Classement au 12/01/2021

- 22 tentatives en cours avec 2 vagues de départs principalement.

- Les bateaux partis les 4/5 janvier sont actuellement au large de Recife avec des vitesses moyennes de l'ordre de 23 nœuds.

- Les bateaux partis les 8/9 janvier sont actuellement au niveau des iles du Cap Vert avec des vitesses moyennes de l'ordre de 26 nœuds.

Bons vents à tous !

zvbe.jpg

 

 

  • Thanks 5
Link to post
Share on other sites
23 hours ago, Mick61 said:

 

zvbe.jpg

J'aime me voir en haut d'un classement (même provisoire, je sais très bien que ça ne durera pas). C'est encourageant pour mon premier Jules Verne.

 

 

Link to post
Share on other sites

Classement du 15/01/2021

Les premiers départ atteignent le cap de Bonne Esperance après plus de 15 jours de course.

Le gros de la flotte partie le 5 janvier se trouve actuellement au large de Rio. Un second groupe  parti qq jours plus tard se trouve actuellement au large de Recife. 

Pour le moment, c'est le groupe 'Recife' qui occupe la tête du classement après avoir passé un pot au noir 'sympathique' et conservé des vitesses moyennes aux alentours de 23 nœuds. Tout l'enjeux va être maintenant d'attraper la bonne dépression pour propulser le bateau jusque dans l'indien.

Bons vents à tous !

ckpw.jpg

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Classement du 21/01/2021

Les premiers départ ( @darche63 et @Phil_59)   s'approchent du cap Leeuwin  après près de 30jours de course.

Le groupe parti le 8 janvier occupe pour le moment la tète du classement et s'apprête à franchir le cap de Bonne Esperance avec une vitesse moyenne de 24 nœuds.

Bons vents à tous !

3c88.jpg

 

 

  • Thanks 5
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...