Mick61

Confirmed members
  • Content Count

    114
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Mick61 last won the day on December 18 2019

Mick61 had the most liked content!

Community Reputation

73 Good

About Mick61

  • Rank
    Advanced Member

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Depart ce soir 19h...toujours pas de volontaires pour effectuer ce classement hors challenge ? Encore une fois pas compliqué pour le classeur avec le fichier modele et la video explicative proposé par le Comité d'organisation...et çà ajoute de l'interet à la course... Bons vents à toutes et tous !
  2. J'ai ajouté ton bateau au fichier. 'FanchQ' est-ce aussi le nom due ton bateau ?
  3. Merci JdiMinia ! inscrit....concernant le classement, j'encourage les hesitants à se lancer....pas difficile et bon support du CO.
  4. Le 16 mai 1522, le Victoria double le cap des Aiguilles. Mais un énorme coup de vents brise le mat de misaine et oblige l’équipage à mettre à la cape pendant 3 jours avant de pouvoir entrer pour de bon en Atlantique et entamer la route vers le nord…mais c’est déjà une autre histoire. Celle de Magellan épisode 10 ! Coté VR : bravo au podium : @Jdi Minia; @Zheul; @CaptainJK ! Suite du classement :
  5. 07/02/2020 Nous voilà à moins de 24 de l'arrivée pour les premiers de la flotte. C'est fou ! après près de deux mois de course, le groupe de tete se tient dans moins de 2 miles. @Jdi Minia semble avoir pris les choses en main, suivi de @captainJK et @zeuhl. Le classement :
  6. Tu as tout à fait raison @gogab. Apres 46 jours de mer, l'arrivée des premiers est pour demain et rien n'est joué. Les 10 premiers se tiennent sur 3 miles emmenés par @gogab , @Jdi Minia et @zeuhl-BSP: Le classement avant le sprint final :
  7. Classement au 04/02/2020 après un peu plus de 44 jours de navigation. L'arrivée n'est plus qu'à 3/4 jours pour les bateaux en tête. A noter la superbe remontée de @greenie ! Pour ma part, une nuit sans suivi a été fatale et me voilà dérivé trop à proximité des côtes. Bons vents à toutes et tous !
  8. Face à la ****** qui menace, del Cano accepte un débarquement audacieux sur la côte de l’Afrique orientale. Mais cela ne donne aucun résultat ; ils ne découvrent ni eau ni fruits, et il leur faut reprendre le voyage vers le cap de Bonne-Espérance. La Côte Sauvage (Eastern Cape) de l’Afrique du sud est bien connue pour ses nombreuses épaves. Coté VR : @captainJK maintient sa position en tète de la flotte. Encadré par @Jdi Miniaau nord et @Pastooau sud. Un dernier front dépressionnaire à franchir et l'arrivée au Cap de Bonne Espérance ... Bons vents à toutes et tous !
  9. Nous sommes au début de mai 1522 et naviguons depuis 4 mois sur le Victoria. Le scorbut fait son apparition. La mort frappe l’équipage (pendant la traversée de l’Océan indien, vingt et un homme vont mourir sur la cinquantaine embarquée au départ). La situation devient telle qu’une partie de l’équipage déclare que plutôt que de mourir de faim il est préférable de se diriger sur la Mozambique et de livrer le navire aux Portugais. Coté VR, un quatuor se détache avec @ captainJK-BSP en tète de la flotte , suivi de @Pastoo; @Jdi Minia et @gogab. Nous approchons des côtes africaines avec au programme cette semaine, la traversée de deux dorsales anticycloniques...un peu de nav. en perspective ;-). e
  10. Le vent puissant porte le Victoria à pleine vitesse. Par crainte de mauvaise rencontre avec les portugais et faute de savoir précisément déterminer sa position. DelCano décide de plonger au sud pour être certain de doubler le cap de Bonne Esperance. En mars 1522, le navire se trouve par 38e sud de latitude. Les hommes aperçoivent une ile inhabitée et dépourvue de mouillage. Il s’agit de l’Ile de la Nouvelle Amsterdam. Aujourd’hui française, cette ile forme avec l'île Saint-Paul, distante de 91 km plus au sud, le district des îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam, l'un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises. Coté VR, nous filons bon train après 26 jours de navigations. La semaine prochaine promet d’être plus Rock n Roll. Coté classement, des changements avec un podium provisoire composé de @Pastoo et @CaptainJK au nord et @ERECL au sud.
  11. 1522 à bord du Victoria… des profondeurs du navire surgit le vieux spectre bien connu de la faim. La faim, déjà le compagnon fidèle de l’équipage lors de la traversée du Pacifique qui a déjà tué tant de leurs camarades. Une catastrophe imprévue détruit tous les calculs de Sebastian del Cano le capitaine : Ils ont bien embarqué des vivres pour cinq mois, avant tout une grande quantité de viande. Mais à Timor ils n’ont pu trouver de sel, et sous le soleil torride de l’océan Indien la viande insuffisamment saumurée commence à se putréfier. Pour échapper à l’odeur pestilentielle qui monte de la cale il faut jeter par-dessus bord toute la provision. Et ils n’ont plus maintenant que du riz pour toute nourriture, du riz et de l’eau, de l’eau et du riz, et toujours moins de riz et toujours moins d’eau, …. Coté VR, nous voilà après 19 jours de mer. La flotte s’étend sur plus de 100 miles du nord au sud continue son chemin vers l’ouest. Chacun se positionne en prévision des zones de hautes pressions prévues la semaine prochaine… Bons vents à toutes et tous !
  12. Un bon vent de sud conduit la flotte à vive allure pour sa traversée de l’océan indien. Nous voilà repartis sur un front d’environ 150 milles du nord au sud. Il faudra sans doute attendre 4/5 jours pour savoir qu’elle aura été la meilleure position. Une pensée pour l’équipage du Victoria : pendant des semaines et des semaines, tandis qu’ils traversent tout l’océan Indien, ils ne voient que le ciel et la mer, d’une monotonie cruelle. Aucun homme, aucun oiseau, aucun son, rien que du bleu, encore du bleu, et l’immense surface vide et sans fin…. Voici le classement après 13J de mer. Serait ce la chance du classeur ? me voilà provisoirement en tête au sud de la flotte … Bons vents à toutes et tous !
  13. Merci Jérôme. Bonne année 2020 et bons vents à la flotte PDD.
  14. Notre voyage de retour vers l’Europe nous conduit près des côtes NW australiennes. Une escale bien tentante pour l’équipage sur cette terre aborigène qui a pour le moment été ignorée par les navigateurs européens – l’Australie sera colonisée plus largement aux XVIIe et XVIIIe par les hollandais et les anglais à la recherche d'or. cf carte ci-dessous (London 1890). Mais la crainte d’être arraisonné par des portugais pousse Del Cano à s’éloigner des côtes. Le Victoria le Victoria passe sans s’arrêter devant toutes ces îles attrayantes, au grand regret de l’insatiable Pigafetta, qui n’a pas encore assez vu de « choses étonnantes ». Voici le classement après 10 jours de navigation. Bons vents à tous et meilleurs vœux pour l’année 2020 !