Jump to content

Guyader Bermudes 1000 Race


Recommended Posts

Bonjour,

Cette course, de catégorie 2 et niveau 3, inaugure les Imoca Virtual Series

Elle mènera la flotte de Brest à Brest en passant par le Fastnet et en contournant la bouée Gallimard

22050907545722885017888311.png

Un premier classement après une nuit de course
(n'hésitez pas à signaler les erreurs)

La team occupe la 2ème position ... 

22050907551522885017888312.png

Bon vent à tous, et toutes 😘

H.

  • Thanks 5
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

2ème jour de course :

  • la flotte est étalée sur une petite centaine de milles d'Ouest en Est (ou plutôt du NO au SE)
  • le vent devrait tourner à gauche, donnant (provisoirement) ? l'avantage aux estiens
  • la flotte des réels nous rattrape à grande vitesse (polaires ?)
  • la situation météo va compliquer l'approche et le contournement de la bouée 3 (Gallimard) 🤔
  • la team est 11ème

22051008284022885017889180.png

Bon vent à tous, et toutes 😘

H.

  • Thanks 6
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

3ème jour de course :

  • la bouée 3 a été contournée,
  • la flotte se dirige vers Brest (et même vers l'Angleterre pour conserver des vents forts)
  • la team est 7ème ... GO GO GOOOO

22051108280122885017890179.png

Bon vent à tous, et toutes 😘

H.

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Arrivée des premiers cette nuit ...

  • Félicitations à Seb, Ludo et Francis 👏
  • Bravo aux suivants qui permettent à la team de terminer 4ème 👍
  • Et Bravo à tous les participants 

22051311254522885017892069.png

22051311260022885017892070.png

RDV à la prochaine 😇

H.

  • Thanks 6
Link to comment
Share on other sites

COMPTE RENDU DE COURSE
GUYADER BERMUDES 1000 RACE

par @Seb14130 - EZ


Ayant eu le privilège de finir 1er de la team, et 8ème mondial, voici mon compte rendu de course pour respecter la tradition de la team.

Il s’agissait pour moi d’une reprise après une bonne période de vacances (si je mets de côté le record Honolulu où tout le monde n’est pas parti).

Départ jusque bouée 3 :

Des soucis perso et un planning sport et loisir chargé m’obligent à faire un début de course en dilettante. Application stricte du routage mix zezo / avalon et passage des bouées au cordeau.
Je ne passe que 2 mn sur le routage par MAJ, c’est vraiment histoire d’être parmi vous… Ce sera Sud Molène et Nord des îles Scilly.

Bouée 3 jusqu’à l’arrivée :

Passage de bouée en 300e position et c’est la nuit donc j’ai le temps, je me rassure comme je peux sur ma santé et je réfléchis à une stratégie pour essayer de gratter quelques places, le parcours étant aussi à présent moins contraint.
Tous les routeurs (avalon, zezo et vrzen) envoient très nord avec un CB (au final il y en aura eu plusieurs sur cette route). Le détour me semble énorme.

Je lance le routeur intégré à VR (ce que je ne fais jamais). Je constate que sur les 12 premières heures, il propose une route directe puis bifurque très Nord comme les autres routeurs pour éviter une zone de pétole qui ne me semble pas si problématique que ça. L’idée d’une route directe commence à germer dans ma tête.

Pour en avoir le coeur net, je regarde ce que donnent les routages d’ensemble.

La moitié des scénarios sont au Nord comme l’indique par exemple zezo, 2 scénarios au centre, les autres au sud. L’étude windy me fait écarter les scénarios sud.

Les scénarios centraux m’intéressent (100 miles de moins et une pétole qui ne me semble pas insurmontable et potentiellement qui pourrait se déplacer). J’estime alors qu’il y a un coup à jouer et ceux qui me connaissent savent que je déteste suivre la meute… Le routage d’ensemble donne même les scénarios centraux gagnants de plusieurs heures par rapport aux scénarios nord.

L’étude des isochrones ne montre que peu de différence entre option nord et centre. Ça se tente…

N’étant pas suicidaire et me servant de l’expérience acquise sur les autres courses où je suis parfois parti seul contre tous à mauvais escient, je m’assure que je ne suis pas tout seul à prendre cette option. Je note que de très bons joueurs comme BellaPia TPN, la Gambas, Passtaga en sont. Mais surtout l’ami Ludo et Françis que je considère comme des leaders de la team prennent la même direction. Il n’en faut pas plus pour valider mon choix.

Je publie une vidéo pour la team montrant la bifurcation entre route centrale et route nord. Tout se joue à H+12, mais d’ici là, il y a 3 MAJ donc tout est possible au sujet de cette hypothétique zone de pétole.

Malgré le peu de scénarios centraux, je persiste dans mon option (on ne change pas d’option) car ce scénario est toujours donné gagnant bien que minoritaire.
Je reste tout le long très confiant dans la réussite de ce scénario central et les routeurs classiques me font dire que j’ai raison d’y croire, ils abandonnent les scénarios nord…

J’indique même dans le discord team que j’imagine un classement loin d’être ridicule. Je ne pensais pas si bien dire.
Pourtant, à ce moment-là, koky, leader au Nord, a quasiment 7h d’avance sur moi… mais je suis très confiant (trop peut-être mais j’ai mes raisons évoquées plus haut).
Et la MAJ arrive et rejoint ce qui était annoncé par les scénarios centraux donnés gagnant depuis le début par les routages d’ensemble. De 6h de retard, nous voilà, nous, la vingtaine de skippers sur plus de 23000 à avoir pris cette option, avec 2h d’avance en ce qui me concerne sur Koky…


Il faudra réaliser plusieurs CB au Nord avec des manœuvres très coûteuses quand nous filons directement vers Brest avec des vents 3 nœuds plus élevés que ce qui étaient prévus par les routeurs classiques… C’est tout bon pour nous.

La fin de course n’est que pur plaisir et application stricte d’un mix de routage zezo / avalon.

Je finis au final 1h22 devant Koky leader du groupe Nord.

Conclusions que je tire de cette course :

- Les routeurs classiques ne donnent que rarement (pour ne pas dire jamais) la route gagnante. Les routeurs donnent la route gagnante avec les données météo qu’ils ont
à l’instant t mais on sait tous que ces données évoluent 4 fois par jour… C’est d’ailleurs bien pour ça qu’on fait ces MAJ, non sans s’arracher les cheveux… Suivre un routeur c’est s’assurer un bon classement mais comme on le fait tous plus ou moins, c’est se priver d’une victoire. Je l’ai toujours pensé et cela se confirme encore ici : on ne peut pas gagner en suivant.

- La technicité ne fait pas tout. On peut ne pas être fin tacticien et compenser ce manque par une stratégie réfléchie.

- Être scotché à l’écran ne garantit pas la réussite. Au contraire, on peut perdre en lucidité. J’ai été très peu présent sur cette course, juste ce qui était nécessaire (passage
des bouées).

- Encore une fois, les routages d’ensemble aident grandement à étudier d’autres routes possibles que les routeurs classiques n’affichent pas. Cela permet un regard critique
sur ce qu’ils nous proposent. Les routages d’ensemble ne servent pas à router mais ils permettent, via les différents scénarios, de forcer un routage pour tendre au scénario
qui nous intéresse.

- Penser que les routages d’ensemble ne servent que sur des transats ou à horizon mini de 5 jours est une erreur. La preuve sur cette course : entre la bouée 3 et l’arrivée, il
n’y avait que 2 jours… Cela rejoint le fait que penser que la météo est globalement fiable à J+2 et je pense aussi une erreur… Pour ma part, je considère qu’elle ne l’est
qu’à max 12h…

- La majorité est loin d’avoir toujours raison : plus de 23000 skippers sur cette course, moins de 20 qui choisissent la route centrale pourtant gagnante.

Très content d’avoir eu l’ami Françis et Ludo à mes côtés. Spécial remerciements à Françis pour les échanges MP durant cette course. A bientôt pour de nouvelles aventures EZ.

  • Thanks 2
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...